Aller sur le site de l'ADC de Lorraine Association de Défense des Consommateurs de Lorraine
 
Qui sommes-nous ?

A bout de patience Scandales Inepties Insolites Les erreurs des consommateurs Tableau d''honneur

SC-OPTIONS.EU : Notre enquête

Dans le cadre de ses enquêtes sur les placements atypiques, notre association a effectué une enquête sur cette société qui propose de participer à des placements boursiers.

L'examen du dossier en notre possession nous a permis d'effectuer ces recherches sur plusieurs points intéressants portant sur le fonctionnement de ce type de placement.

1) Préambule :

Cette "mode" dure depuis 2010 et a couté selon les médias 4 milliards d'€ aux épargnants français.

L'article paru dans Challenge donne une bonneimage du problème :

https://www.challenges.fr/economie/arnaque-la-verite-sur-le-fleau-du-trading-en-ligne_26091

Préalablement à toute enquête, il faut déjà savoir de quoi on parle. On peut, en dehors des produits classiques, tenter sa fortune sur deux produits dangereux. Le FOREX qui concerne le marché des devises ou les options binaires.

La fiche wikipédia donne des explication détaillées sur les options binaires. Il faut déguster comme il se doit le jargon boursier mais le début de l'article est très clair.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Option_binaire

Pour faire simple, c'est un pari sur un produit boursier avec deux choix possibles. Si vous gagnez vous avez le jackpot, si vous perdez, vous avez tout perdu ! La suite peut être grave.

Pour compléter cette information, nous vous communiquons les conseils et les alertes de l'AMF sur ces deux types de placements :
Les conseils de l'AMF

http://www.amf-france.org/Epargne-Info-Service/Placements-a-haut-risque-ou-arnaques-les-conseils-de-l-AMF/Forex-options-binaires-un-marche-a-fuir.html

La liste noire des sites Internet de l'AMF proposant de participer au FOREX :

http://www.amf-france.org/Epargne-Info-Service/Placements-a-haut-risque-ou-arnaques-les-conseils-de-l-AMF/Listes-noires-des-sites-non-autorises.html#title_paragraph_1

La liste noire des sites Internet de l'AMF proposant des contrats sur les options binaires

http://www.amf-france.org/Epargne-Info-Service/Placements-a-haut-risque-ou-arnaques-les-conseils-de-l-AMF/Listes-noires-des-sites-non-autorises.html#title_paragraph_2

Vous êtes impressionnés par le nombre ? Vous avez raison. Cela rapporté plusieurs milliards aux escrocs !

Pour finir cette partie, nous publions le lien du site sos-arnaques sur ce sujet :

http://www.sos-arnaques.com/statia/infosGenerales_finances_trading_forexOptionsBinairesArnaques

2) Notre enquête sur le site SC-OPTIONS.EU :

En préambule, si vous avez signé un contrat avec cette société contactez nous à placement@adc54.fr

Si vous avez ouvert le lien de l'AMF sur les sites interdits d'exercer en France pour des options binaires, vous allez découvrir qu'il est dans la liste noire.

L'intérêt de l'examen des documents en notre possession est donc très intéressant pour essayer de comprendre le mécanisme de l'arnaque.

A) Le contrat :

Celui-ci fait 7 pages et nous le publions, rendu anonyme ci-dessous :

le contrat sc-options.eu.

L'examen de celui-ci permet de constater que le français utilisé est excellent, qu'il est soi-disant signé à Londres et que la société s'appelle "sterling consultancy group". Le capital semble impressionnant ! Il serait de 10 254 788.75 livres sterling !

Devant cette situation mirifique, il convient de s'intéresser à la société anglaise.
Le nom réel est sterling consultancy option limited. Nous publions les statuts écossais :

https://beta.companieshouse.gov.uk/company/SC368033

Les renseignements juridiques font apparaitre trois dirigeants depuis la création. Deux d'entre eux ont une autre société en commun qui semble agir dans le domaine de l'électricité. Elle a été créée en 2009.

Vous trouverez aussi des données financières pour l'année 2015. Elle semble exonérée d'impôt car il s'agirait d'une micro entreprise.

https://www.aihitdata.com/company/00303BAB/STERLING-CONSULTANCY-OPTIONS-LIMITED/overview#main

Les recherches effectuées ont permis de découvrir un avis de la FSMA ( AMF belge ) qui donne des informations importantes.

http://www.fsma.be/fr/Site/Repository/press/warnfsma/2016/08-09_sterlingconsultancy.aspx

En fait des escrocs ont usurpé le nom et l'adresse d'une société écossaise et ont même indiqué son n° d'agrément en Grande Bretagne !
Mais le site est vraiment attractif ! Nous reproduisons une partie de la page accueil.

La page d'accueil du site www.sc-options.eu

Parmi les informations intéressantes le nom sco est à retenir. Il en est de même pour l'adresse de contact. C'est un élément toujours important car cela donne le site réel utilisé pour communiquer. Lorsque l'adresse de contact contient une URL ( nom du site ) différente du site visité, il faut immédiatement vérifier l'autre site ! C'est une anomalie.

Mais avec un autre outil, nous avons constaté deux autres sites :

- sc-options.com

Le site sos-arnaques donne des informations intéressantes sur le fonctionnement .

http://www.sos-arnaques.com/sayti/podrobno/id/6266

Par ailleurs, le site webarchives.org permet de voir comment était le site (fermé ) et les informations qu'il contenait :

https://web.archive.org/web/20160624020707/http://www.sc-options.com/

Toutefois, il est encore utilisé pour les contacts comme indiqué ci-dessus.

Il est à noter la citation d'un autre site :

http://domainbigdata.com/sterlingconsultancyoptionsltd.com

Les responsables seraient des français...

http://domainbigdata.com/sc-options.com

Nous ne pouvons être sur de cette situation compte tenu des constats faits et notamment l'usurpation de la société ecossaise.

- sc-options.net

Il s'agit cette fois d'un autre français. Là encore, nous avons un doute sur cette apparence...

http://domainbigdata.com/sc-options.net

Nous ne pouvons être sur de cette situation. Un point commun toutefois émerge pour les quatre sites. Le registrant est toujours la même société italienne.

Ces informations donnent une image du système qui a été mis en place pour occulter les acteurs réels.

B) Les documents :

a) Les mails :

Il a reçu de nombreux mails. Certains présentent un réel intérêt. Nous en publions un qui montre les promesses de la société !:

Le mail d'une vente.

b) Le ministère des finances polonais ( ! )

Notre adhérent demande depuis décembre le versement de ses fonds y compris des gains. Devant son insistance, son commercial lui a envoyé un document exceptionnel que nous publions.

La lettre du ministère des Finances polonais.

Vous avez bien lu ! Le ministère des finances polonais réclame la modique somme de 26 994,26 € de TVA avec menace de majoration de 0.50 % par jour ! Les impôts polonais sont chers...

L'examen approfondi de ce document laisse toutefois apparaitre des éléments qui sont étonnants !

- Le français est tout à fait correct mais on voit que certains mots ne sont pas connus ou manquants.

- La rapidité de l'action est exceptionnelle. La saisie des fonds de la société a eu lieu le 20 janvier 2017. Les pénalités commencent le même jour et la lettre pour le contribuable est datée du même jour ! Quelle efficacité !

- Nous avons un doute sur l'existence d'un "pole francophone"... Celui -ci est renforcé par le nom de l'interlocuteur qui a un beau nom français ! Un monsieur "Damien Bloch" fonctionnaire des finances polonais doit être rare.

- Son adresse mail est encore plus étonnante ! Il est indiqué que le site du ministère des finances polonais est "www.polandmail.com !!!
Cela est impossible ! Nous vous communiquons la page d'accueil et de contact du ministère.

Le site officiel du ministère des finances polonais et le formulaire de contact.

Vous pourrez constater qu'il s'agit de www.mf.gov.pl !

Il s'agit donc d'une fausse adresse mail. Toutefois, ces escrocs ont copié / collé les logos pour donner une apparence.

- L'adresse mail est bizarre. Le destinataire serait le ministère tout entier ! Si nous avions vu damien.bloch@mf.gov.pl, cela aurait été normal. Nous avons voulu savoir ce qui se cachait derrière polandmail.com

Nous sommes très loin de la Pologne. Il s'agit en fait d'un site américain appartenant à une société de téléphonie installée à Washington !!!
Vous trouverez ci-dessous le whois du site et de la page accueil.

Le whois du site polandmail.com

la page d'accueil du site de la société world média group llc

Ce courrier a comme but de décourager notre adhérente pour la récupération de ses gains.

Mais créer un faux document du ministère polonais des finances avec un tampon dessus, il fallait oser !

c) La société Reliantco investments ltd :

La mauvaise plaisanterie ne s'arrête pas là !
Quelques jours plus tard, il a reçu un appel de la société RELIANTCO INVESTMENTS LTD lui proposant, moyennant finance, de tenter de convaincre sc-options.eu de lui payer la somme qu'il a gagné. Elle a réglé une somme de 950 €. Puis elle a contesté ce service et la société lui a envoyé un protocole de transaction. Nous publions ci-dessous ce document :

La proposition de RELIANTCO INVESTMENT LTD

Notre adhérent a vu son compte débité de 950 € le 14 février et recrédité le même jour de 940.74 €.

Les recherches effectuées ont permis de constater que cette société a un agrément à Chypre.

http://www.cysec.gov.cy/en-GB/entities/investment-firms/cypriot/37610/

Elle a son siège social en Angleterre. Nous publions ses statuts et les dirigeants :

https://beta.companieshouse.gov.uk/company/FC031723/officers

Il peut être constaté la présence de plusieurs dirigeants installés à Chypre.

Un des dirigeants a des ennuis avec la police israélienne !

https://www.warning-trading.com/vous-informer/actualites/france/haim-toledano-et-saar-pilosof-fondateurs-de-ufx-arretes-apres-la-fuite-des-panama-papers/

Pour conclure cette partie, notre adhérent a eu une tentative de bluff au contrôle fiscal en Pologne ( ! ) puis une deuxième arnaque qui a été arrêtée pour des motifs inconnus. Sans doute son insistance à vouloir ses fonds ont-elles amené les personnes à l'origine de cette nouvelle embrouille à annuler l'opération en cours...

C) Les règlements :

En préambule, nous avons travaillé sur des sociétés polonaises avec notamment le site krs-online.com qui semble être un site officiel. Tous les sites polonais que nous avons consulté donne un n° krs.

Notre adhérent a fait plusieurs virements. IL ainsi réglé des sommes à plusieurs entités polonaises!

Il était donc intéressant de découvrir qui a encaissé ces fonds :

Nous avons identifié 6 sociétés (!).

* MARKET CAPITAL, ul elektoralna 13/121, WARSZAWA
* SCH INVESTMENTS - même adresse
* SCO INV - même adresse
* JAP JP -Z-O-O - même adresse

* DIBALO SCO, zlota 61/100, 00819 warszawa

* CDLC CAPITAL, ul.fabryczna 19 53-609 WROCLAW

Nos recherches ont donc porté sur ces entités et ces adresses.

1) ul elektoralna 13/121, WARSZAWA :

* Nous avons trouvé la société SCH INVESTIMENTS.

http://www.krs-online.com.pl/sch-investments-sp-z-o-o-krs-3544714.html

Le dirigeant serait M. HASSANI Samir. Mais rien n'est sur pour les informations données.

Nous vous joignons un lien vers un forum. Cela demande du temps pour découvrir toutes les informations mais les escrocs seraient peut être au Pakistan !

Une personne a fait une enquête sur l'ensemble des sociétés dans tous les pays ayant ce nom sans pouvoir déterminer s'il existe un lien. Nous espérons que non car au vu des pays, les enquêtes seraient très compliqués !

https://www.abcbourse.com/forums/msg492286_infinity-bank-d-arnaqueurs.aspx

* Market capital :

Malgré nos recherches nous n'avons pas trouvé de nom identique à l'adresse indiquée. Il n'existerait qu'une seule market capital.

http://www.krs-online.com.pl/market-capital-sp-z-o-o-krs-5892134.html

qui semble sans lien avec la notre.

* Une autre société faisant du trading est apparue à cette adresse sans que nous soyons certians que cela soit lié au dossier.

Il s'agit de la société we trading-sp-z-o-o

- Cela correspond à la société http://pl.kompass.com/en/c/we-trading-sp-z-o-o/pl123686/

Pour les personnes comprenant le polonais, cette fiche d'information :

http://www.krs-online.com.pl/we-trading-sp-z-o-o-krs-158083.html

Il est à noter un site Internet qui détonne dans le payasage. La société ne semble pas vraiment faire du trading malgré son nom !

http://target.lodz.p
l


* La société jap jp-z-o-o :

Elle est connue du site krs :

http://www.krs-online.com.pl/jap-sp-z-o-o-krs-6203584.html

Le gérant serait M. BERRETIMA Yacine ( ? )

* La société SCO INV : Cette société est inconnue de KRS et de Google.

2 ) Zlota - 61/100, 00-819 WARSZAWA.

Nous n'avons pas trouvé de société ayant le nom DIBALO SCO en Pologne. Nous avons constaté la présence de société de trading sans que nous soyons sur des liens entre les virements et les bénéficiaires.

Il s'agit de la société P & D TRADE. Nous communiquons les informations des sites polonais :

http://allegro.pl/sellerInfoFrontend/43943408/aboutSeller

http://www.krs-online.com.pl/pd-trade-sp-z-o-o-krs-2111138.html

Elle a un site Internet comme on peut le constater :

http://domainbigdata.com/pdtrade.pl

Il a été créé en décembre 2015.

Nous en avons découvert une autre qui peut être la destinataire des fonds :

http://allegro.pl/sellerInfoFrontend/43754407/aboutSeller

Il est à noter qu'à cette adresse existe une société de domiciliation virtuelle !

http://www.zlota61.home.pl

3) Ul.fabryczna 19 :

La société CDLC CAPITAL existe. Nous publions la fiche du site krs :

http://www.krs-online.com.pl/cdlc-capital-sp-z-o-o-krs-4055779.html

Le responsable serait M. Hugon MYCEK. Cette personne est avocat selon les recherches faites. Au vu de l'usurpation d'identités constatées tout au long de ce dossier, nous ne savons pas ce qu'il en est.

Concernant les banques polonaises, elles sont au nombre minimal de 4. Il s'agit de la banque Polski, Millenium, IPKO et zachodni.

Nous n'avons pas les moyens d'identifier le n° de compte polonais...

Nous avons donc une situation étonnante. Des escrocs ont créé un système particulièrement sophistiqué qui utilise des faux noms, usurpent les noms ou les raisons sociales d'entreprises connues pour se faire envoyer de l'argent à des entités virtuelles dont certaines n'existent peut-être pas !

Les consommateurs qui se sont heurtés à ce mur doivent avoir l'impression que tout est perdu.
Nous sommes perplexes. En effet, nous avons deux grandes hypothèses sur le pays ou résident les escrocs.

Nous reviendrons pour les suites possibles plus tard car nous avons d'autres recherches en cours.


Mis à jour le 23-03-2017
Responsable Juridique : Guy Grandgirard - Copyright © Association de Défense des Consommateurs de Lorraine - 2014 - Hébergeur : OVH